top of page

BILAN DE NOTRE CAMPAGNE 2024 SENTINELLES DE LA HAIE

Dernière mise à jour : 10 juil.



Du 4 mars au 30 avril dernier, au plus fort de la période de nidification, Lorraine Nature Environnement vous a invité à agir pour la préservation des haies.

Vos signalements ont contribué à sensibiliser le public sur nos haies et la richesse de la biodiversité qui y loge.

Nous vous en remercions !


Notre campagne de sensibilisation a rencontré un fort succès, notamment au regard du nombre de participants aux webinaires que nous avons coanimé durant cette période ! Au total ce sont plus de 455 citoyennes et citoyens qui se sont inscrits aux 8 webinaires prévus dans cette campagne fédérale.

Ces évènements ont été l’occasion, pour notre association, de s’adresser à un nouveau public, plus naturaliste, très à l’écoute des éléments techniques présentés.

Nous avons également informé de nombreuses institutions dont les Directions Départementales des quatre départements lorrains de notre démarche pour sensibiliser tous les acteurs à la protection des haies.


POURQUOI PROTÉGER LES HAIES ?


Les haies sont le lieu de vie d’une diversité animale et végétale riche mais fragile, qui voit ses espaces de vie se réduire année après année.

Selon un rapport du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER 2023), dépendant du ministère de l’agriculture, chaque année, un linéaire de 23 500 kilomètres de haie disparaît en France. Au total, depuis 1950, 70% des haies ont disparu.


C’est pourquoi, à l’instar des associations de protections de l’environnement, l’Office Français de la Biodiversité recommande fortement de ne pas tailler les haies durant la période de nidification (du 16 mars au 15 août), alertant plus que jamais sur le fait qu’une grande partie des haies abritent des espèces protégées, et que tout entretien risque de porter atteinte à la nidification de ces espèces et de caractériser une infraction pénale.


ÉTAT DES LIEUX 2024


L’année 2024 aura montré que la couverture médiatique de nos campagnes se renforce d’année en année et que le public se mobilise davantage sur la question de la protection des haies ce qui est encourageant !


Des engagements politiques encourageants

En septembre 2023, le gouvernement présentait le Pacte en faveur de la haie et le 16 janvier 2024, la région Grand Est signait l’Appel de la haie , une campagne de mobilisation nationale lancée par l’Afac-Agroforesteries en 2023 qui invitait à faire de la haie un levier pour accélérer, concrétiser et rendre visible la planification écologique.


Toutefois force est de constater qu’en pratique, la règlementation reste toujours largement inefficace.


  • Les règles d’urbanisme protectrices des haies ne sont pas suffisamment utilisées par les collectivités

Les collectivités peuvent inscrire leurs haies dans les documents d’urbanisme (plan local d’urbanisme). Celles-ci peuvent également faire l’objet d’une protection lorsqu’elles se situent sur ou à proximité d’un site protégé (monument historique, Natura 2000, captage d’eau potable…). Ces réglementations sont efficaces et ambitieuses, lorsqu’elles sont mises en place et sanctionnées par les municipalités, pour protéger les haies sur le long terme.


D’autres règles issues du Code Rural, du code de l’environnement ou encore du Code du patrimoine viennent compléter cette protection juridique. Pour en savoir plus, voir le guide réalisé par France Nature Environnement sur le sujet.


  • Les règles liées à la période de nidification ont été écornées cette année

Selon les règles de bonnes conduites agroécologiques définies par la PAC, les tailles ou coupes des haies agricoles sont normalement interdites du 16 mars au 15 août. Ainsi, les agriculteurs qui reçoivent des aides de la PAC pour les haies répertoriées, ne peuvent donc procéder à aucune taille ni coupe (sauf cas particuliers et dérogations accordée par le préfet). Le préfet des Vosges avait initialement élargi cette interdiction à toute la population ce qui était un signe très positif !

À la suite des manifestations du monde agricole, il a été décidé par arrêté ministériel d’autoriser les préfets à repousser le début de la période d’interdiction de la taille des arbres et des haies en raison des intempéries climatiques. Les départements de la Meurthe-et-Moselle de la Meuse et des Vosges ont ainsi décalé le début de l’interdiction au 16 avril 2024 sur l’ensemble de leur territoire.


  • La règlementation espèces protégées bientôt réduite à néant ?

Le projet de Loi d’Orientation Agricole qui était en débat à l’Assemblée Nationale avant la dissolution menaçait de réduire à néant l’une des seules règlementations relativement effectives.


Bref, vous l’aurez compris, il est plus que jamais essentiel de continuer à se mobiliser toute l’année pour la protection des haies !


COMMENT AGIR ?


Faites-nous remonter vos observations et ainsi rejoignez la communauté des gardiennes et des gardiens de la haie. Grâce à vos informations, les associations du mouvement France Nature Environnement disposeront d’un état des lieux qui appuiera concrètement leurs arguments pour faire respecter la règlementation existante et engager un plaidoyer pour une réglementation plus ambitieuse et qui protège entièrement l’écosystème de la haie !


L’outil Sentinelles de la Nature est très simple d’utilisation, développé par France Nature Environnement, il est gratuit et ouvert à toutes et tous. Créez un compte et envoyez-nous en photos vos observations de destructions du bocage.


Pour devenir une Sentinelle de la Haie :

- Installez l’application (iOS et Android) ou connectez-vous au site web Sentinelles de la

nature

- Créez un compte

- Signalez-nous les atteintes et les initiatives favorables concernant les haies

- Déposez vos photos et commentaires, en précisant :

  • Combien de mètres de haies sont concernés

  • De quel type d’atteinte il s’agit : arrachage de la haie, destruction du talus, coupe à blanc, élagage en période de nidification ...

  • Date de l’atteinte, parcelles concernées ? (si vous le savez)

  • Ou de quel type d’initiative favorable il s’agit : plantation, bonne gestion, valorisation …



コメント


bottom of page